Articles - Linux

La console Linux

  |   11949  |  Poster commentaire  |  Linux
Sommaire :

Nano, éditeur de texte du débutant




    Demarrage



    Pour démarrer le logiciel, il vous suffit simplement de taper nano dans la console :

    Code BASH :
    nano


    Dès lors, vous pouvez commencer à taper du texte.

    Voici les raccourcis les plus importants :
    Ctrl + G : afficher l'aide ;
    Ctrl + K : couper la ligne de texte (et la mettre dans le presse-papier) ;
    Ctrl + U : coller la ligne de texte que vous venez de couper ;
    Ctrl + C : afficher à quel endroit du fichier votre curseur est positionné (numéro de ligne…) ;
    Ctrl + W : rechercher dans le fichier ;
    Ctrl + O : enregistrer le fichier (écrire) ;
    Ctrl + X : quitter Nano.

    Les paramètres de la commande Nano



    Code BASH :
     
    nano salut.txt #ouvre le fichier
     


    • -m: autorise l'utilisation de la souris sous Nano.
    • -i: indentation automatique. L'alinéa (tabulations) de la ligne précédente sera respecté lorsque vous irez à la ligne. Très utile lorsque vous éditez un fichier de code source.
    • -A: active le retour intelligent au début de la ligne.


    Lancer nano avec toutes les options:

    Code BASH :
    nano -miA salut.txt


    Configurer nano avec .nanorc



    Chaque utilisateur de la machine peut créer son propre fichier de configuration .nanorc dans son répertoire personnel (home) : /home/personnel/.nanorc.

    Les fichiers commençant par un point sont des fichiers de configuration. Ils sont cachés. Pour les afficher, il faut utiliser la commande ls -a.

    Code BASH :
     
    nano .nanorc # création du fichier
    set mouse #Activation de la souris
    set autoindent #Pour éviter d'avoir à taper -i. Indentation automatique.
    set smarthome #Pour éviter d'avoir à taper -A. Retour à la ligne intelligent
     


    Le nanorc global et la coloration syntaxique



    Il existe un fichier nanorc global qui est pris en compte pour tous les utilisateurs: /etc/nanorc. Il contient toutes les options disponibles, mais elles sont précédées d'un # qui signifie qu'il s'agit d'un commentaire. Il sufit de decommenter les options d'intérêts.

    Vers la fin du fichier, vous verrez une section appelée color setup, qui commence par ces lignes-là :

    Code BASH :
     
    ## Nanorc files
    # include "/usr/share/nano/nanorc.nanorc"
    ## C/C++
    # include "/usr/share/nano/c.nanorc"
    ## HTML
    # include "/usr/share/nano/html.nanorc"
     


    Je vous invite à décommenter toutes les lignes d'include. Cela permettra d'activer la coloration « intelligente » de vos fichiers selon leur type.